Our offer for Successfactors Employee Central Data migration

Successfactors Employee Central : migrer les données employés

La migration de données dans SAP Successfactors Employee Central est une tâche normalement à charge du client. Dans la certification, une demi-heure y est consacrée, exercice compris. Est ce que cela signifie que c’est une tâche sans aucune complexité ?

Absolument pas. C’est même tout le contraire.

De nombreux consultants prônent qu’il ne faut pas reprendre les données historiques et des employés et juste une photo à date de démarrage. Pourquoi donc ?

Pourquoi ne pas reprendre de données ?

Il s’agit d’une culture historique chez Successfactors. Presque son ADN. Successfactors, comme de nombreuses applications Cloud, a démarré sur des usages en silos et des mises en oeuvre autonomes, sans intervention des équipes informatiques. Sur de petites applications complémentaires, les données maitres restent dans le système RH principal.

Dans ce cadre, pas besoin d’alourdir les projets avec une migration de données lourde et couteuse.  Successfactors n’étant pas maitre des données, en plus, le client risque de générer des erreurs.

Bref, c’est dangereux, couteux, cela prend du temps et alourdit les projets. Autant de raison qui pousse à ne pas y aller.

Le problème c’est que les projets changent. Pour deux raisons :

  1. Certains modules de Successfactors comme la compensation ont besoin d’historiques récents pour calculer des temps de présence ou des salaires moyens sur des périodes écoulées. La migration de donnée est alors incontournable.
  2. Lorsque Successfactors devient le noeud central des outils de gestion de ressources humaines et le maitre des données, il devient porteur de l’historique des employés. Il faut donc en migrer au moins une partie.

Il devient désormais nécessaire de mener ces migrations qui s’avèrent difficile et complexe !

Pourquoi une migration complexe ?

Trois raisons principales expliquent la complexité de ces activités

  • Manque de documentation
    • SAP, qui a fait beaucoup de progrès ces derniers temps, reste en retard dans sa documentation. Les équipes reécrivent complétement le modèle de donnée de SuccessFactor et release après release, trimestre après trimestre, les données changent et les programmes d’import évoluent et sont corrigés
    • Dans ce cadre, difficile de savoir comment faire pour charger certaines données complexes
  • Instabilité de la configuration
    • La configuration se déroule généralement en trois itérations. A chaque itération, les consultants revoient les documents de configuration avec le métier, présentent la solution et l’ajustent en fonction des retours des utilisateurs. Il faut quelques clics ou saisies de texte pour activer une nouvelle donnée ou changer le format d’une donnée déjà utilisée.
    • En revanche, impossible de savoir ce qui a été bougé entre deux itérations. Aucun rapport, aucun état, et une doctrine SAP qui forme les consultants à télécharger le dernier modèle de chargement des données pour voir ce qu’il faut charger.
    • Dans le modèle de projet standard, on ne commence à regarder la migration qu’après la dernière itération de configuration lorsque le modèle est définitif. Mais si l’on souhaite reprendre des historiques depuis un autre outil, c’est très tard. Trop tard. Il faut donc travailler dans un contexte instable et mouvant.
  • Complexité des opérations techniques
    • une migration nécessite de charger manuellement entre 10 et 20 fichiers séparés.
    • Ces fichiers sont connectés par une série de données clés avec des liens souvent non documentés. En revanche, leur ordre est bien clair et précis.
    • Une erreur sur un des premiers fichiers bloque tous les chargements suivants.
    • Il n’est pas possible d’écrire directement en base mais il faut passer par les programmes de chargement standard, relativement lents (10000 lignes en 10 min en moyenne.)

Quelle aide apportons nous ?

Une expérience pratique acquise lors de migration déjà réalisée et une approche traditionnelle des projets de migration de donnée qui permet de gérer la difficulté.

Une connaissance des clés et enchainements entre fichiers qui fait gagner du temps

Une méthode de travail réaliste qui permet de vaincre la complexité

Vous avez besoin de réaliser une migration ? Contactez nous : contact@amedrys.com